Comment fonctionne une montre automatique ?

Bien que parfois invisible, le mécanisme est l’élément le plus important de la construction d’un garde-temps. L’un des éléments plus appréciés par les experts en la matière et les amateurs de montres est le mouvement automatique, qui tire son énergie du mouvement de la main. Comment fonctionne une montre automatique ?

Le mouvement automatique dans une montre

Il s’agit d’un mécanisme mécanique, mais avec un remontage automatique. Cependant, on parle de mécanisme automatique pour faire court. Pour expliquer le fonctionnement d’un mécanisme automatique, dans une montre, il faut, d’abord, en donner une définition. Une montre mécanique est actionnée par un ressort si ce ressort est remonté à la main par vos soins, vous avez affaire à un mouvement mécanique ordinaire. En revanche, lorsque le ressort moteur est actionné uniquement par le mouvement de votre bras, vous avez un mouvement de montre automatique.

Comment fonctionne une montre automatique ?

Les montres automatiques sont dotées d’un rotor spécial, qui est, aussi parfois, appelé oscillateur. Il s’agit d’un petit composant qui tourne en permanence et tend ainsi le ressort moteur de la montre. Le pendule est soutenu par un roulement sur le bras du pendule. Elle est, également, soutenu par un roulement à billes, qui tourne sous l’effet du mouvement du poignet, remontant le ressort moteur. L’axe excentrique, qui utilise la force de gravité, est, lui-aussi, un élément important de l’action du remontage automatique. Grâce à lui, le remontage automatique tourne sur la tige et fait osciller le pendule. Ce n’est qu’à ce moment-là que la force du mouvement du pendule est transmise au cliquet, un mécanisme de vissage fixé aux autres éléments.

Construction d’une montre automatique

La construction d’une montre automatique est beaucoup plus compliquée sur le plan interne que celle des montres équipées d’un mouvement à quartz. Il est composé de trois éléments principaux : un mécanisme de remontage avec un ressort principal qui alimente la montre (un mécanisme oscillant spécial apparait, également dans ce cas), un ressort principal qui alimente la montre (un mécanisme oscillant spécial apparait, également dans ce cas) et un ressort principal qui alimente la montre (un mécanisme oscillant spécial apparait, également dans ce cas).

Les montres automatiques disposent, également, du cliquet mentionné, ce qui les rend beaucoup plus massives que les montres à remontage manuel. Comme vous pouvez le constater, la conception interne d’une montre automatique se traduit par ses composants externes, ces garde-temps ont tendance à avoir des enveloppes hautes et épaisses. Pourquoi ? Parce que la structure interne complexe du mécanisme nécessite plus d’espace. Ceci est, principalement, dû à la nécessité d’ajouter un module de remontage automatique et une pendule.

5 raisons de porter une montre
Montre connectée : un allié pour votre santé !